Preview J1 : Omiya Ardija – Urawa Reds

Be Sociable, Share!

Omiya Ardija – Urawa Reds

Septième journée de J.League – Samedi 20 Avril 2013 – 9h00 (HF) – NACK5 Stadium

Les forces en présence

Vous avez apprécié les derbys de Shizuoka et de Kanagawa du week-end dernier ? Vous aimerez celui de Saitama ce samedi ! Déjà, parce que le stade sera plein et l’ambiance chaude. Deuxièmement, parce que, sur le terrain, ce sont deux des meilleures équipes de ce début de championnat qui s’affronteront.

Et oui, Omiya Ardija bien installé à la troisième place de la J.League plus d’un mois après l’ouverture de celle-ci, on ne s’y attendait pas du tout, il faut bien l’avouer. Mais cette place est également tout a fait méritée. L’équipe menée par le Slovène Zdenko Verdenik montre que la stabilité est une option qui peut être payante dans un club. Seuls Shohei Takahashi et Takamitsu Tomiyama font office de petits nouveaux dans l’effectif et se montrent comme étant de belles valeurs ajoutées. Mais pour ce derby, les locaux seront privés du premier nommé, expulsé bêtement lors de la victoire de samedi dernier (1-2) sur la pelouse du Cerezo Osaka. C’est Yosuke Kataoka qui devrait donc démarrer dans l’axe de la défense aux côtés du capitaine Kosuke Kikuchi. Autre interrogation pour le poste de latéral droit : on pourrait bien voir Tomoki Imai démarrer comme contre le Cerezo en lieu et place de Daisuke Watabe, jugé décevant en Nabisco Cup contre Kofu. Il y a donc quelques interrogations autour de cette défense pour samedi…

Le reste de l’équipe devrait être sans surprise. A voir tout de même si le grand attaquant slovène Milivoje Novakovic sera de nouveau opérationnel ce week-end. Si la réponse devait rester négative, on aurait Tomiyama aux côtés de Zlatan Ljubijankic sur le front de l’attaque.

Et puis ce match aura un enjeu supplémentaire pour Omiya : battre le record d’invincibilité de J.League ! Égalé le week-end dernier, il pourrait tomber samedi. Pour rappel, Omiya reste sur une série de 17 matchs de J.League sans défaite, comme l’avait fait Kashima par le passé, le 18ème ayant été celui de trop. Petite pression en plus donc autour de ce derby car on imagine bien que les voisins auront envie de briser les rêves de record des Écureuils.

Les voisins d’Urawa, donc, arriveront sur la pelouse du NACK5 Stadium avec deux points d’avance sur leurs hôtes. Et pour une fois, les Reds auront eu une semaine entière entre deux matchs pour se préparer puisque l’ACL ne reprendra ses droits que la semaine prochaine. Et si ça se passe moyennement bien sur la scène continentale, tout va bien en J.League, avec 16 points pris sur 18 possibles (seul Oita Trinita a réussi à gratter un point à Urawa). L’équipe reste sur une facile victoire obtenue face à Shonan Bellmare (2-0). Seul point négatif à retenir pour samedi : l’absence, pour encore un moment, du défenseur Mitsuru Nagata. Mais Daisuke Nasu a pris la relève avec une certaine assurance donc ce n’est pas un si gros souci que ça.

On devrait donc retrouver la même équipe que contre Shonan, équipe qui avait parfaitement maitrisé son sujet. Mais attention, l’opposition sera autrement plus relevée samedi.

Le joueur à suivre

C’est depuis déjà plusieurs saisons l’un des meilleurs milieux de terrain de J.League mais Yosuke Kashiwagi semble bien s’être encore bonifié cette saison. Libéré de la plupart des tâches défensives, il s’est imposé comme le vrai meneur de jeu des Reds. Auteur d’un corner direct-barre rentrante le week-end dernier, sa confiance est au zénith. Et son entente avec Genki Haraguchi et Shinzo Koroki, joueurs également très techniques, sera encore le moteur de l’attaque d’Urawa. Que ceux-ci en profitent tant qu’ils le peuvent car son avenir pourrait bien être en Europe, et relativement vite.

Le équipes probables

 

Kitano – Kikuchi, Kataoka, Imai, Shimohira – Aoki, Kanazawa, Watanabe, Cho – Zlatan, Tomiyama

Coach : Zdenko Verdenik

Kato – Nasu, Moriwaki, Makino – Abe, Suzuki, Ugajin, Umesaki, Kashiwagi, Haraguchi – Koroki

Coach : Mihailo Petrovic

Le choc des pronostics

On va continuer, cette semaine encore, à donner du travail à la rédaction. Et plutôt deux fois qu’une puisque c’est avec Nabil « Boubata » le rouge et Manu « Hakuo » l’écureuil que nous allons tranquillement achever cette preview !

Tout d’abord, salut les gars ! C’est l’heure du derby pour vous cette fois, après Thomas la semaine passée. Comment vous le sentez ? Plutôt confiants j’imagine ?

Nabil: Persuadé qu’Urawa terminera champion cette saison, je suis plutôt confiant sur cette rencontre. Plus l’équipe enchaîne les matchs et plus elle semble se débarrasser de cette pression populaire qui l’a entouré pendant trop longtemps. Ce n’est qu’une impression, je sais, mais pour avoir suivi pratiquement tous leurs matchs depuis le début de la saison, j’ai vu l’équipe monter en puissance. Kashiwagi commence enfin à se lâcher, Umesaki retrouve petit à petit la fougue de ses 20 ans, Koroki est ultra-volontaire devant (même s’il a du mal avec la finition) et, dans son ensemble, je sens l’équipe plutôt solide, en tout cas suffisamment solide pour ne pas perdre sur la pelouse d’Omiya.

Manu: Confiant ? Oui, complètement. Je suis aussi confiant que Saddam Hussein quand il se présentait à une élection, que Keisuke Honda quand il essaye une nouvelle teinture ou que Chuck Norris quand il défie Nabil au bras de fer. Omiya est invaincu depuis des millénaires et on ne se joue pas de la puissance slovène comme ça. Zdenko Verdenik va nous concocter une bonne petite équipe, bien solide en défense, bien incisive en contre et Urawa devrait tranquillement sombrer au Nack5.

Instant critique s’il en est : le pronostic d’usage ! Vous n’avez pas la pression puisque que, moi comme Thomas, on n’est pas habitués à en donner de bons.

Nabil: Niveau pronostic je pars sur une victoire d’Urawa 3-1.

Manu: Habituellement, le derby de Saitama accouche d’un 0-0 pourri, il faut le savoir. Mais là, comment dire… Ce ne sera pas le cas. 2 à 0 pour les Écureuils, sec et méchant, avec un but de Zlatan et un autre de Watanabe, parce que Watanabe marque toujours au moment où on s’y attend le moins. Ouais, 2-0, c’est carré, c’est bieng.

Un petit message d’amour pour le camp d’en face pour finir ?

Nabil: On essayera de manquer pas mal d’occasions pour ne pas les humilier devant leur public et de blesser leur Zlatan, fake raté d’Ibrahimovic, c’est promis (son but face au Cerezo c’était 99 % chance, 1 % de talent).

Manu: Eh Nabil, alias Jafar, alias Nabil Ghilas, alias le Lionel Messi algérien, alias Nabil le Fennec, alias Nabil Komano, alias Nabil Okubo, alias Yuichi Boubata, alias l’homme aux multiples surnoms, alias le supporter d’Urawa qui voit un match de son équipe toutes les années bissextiles. Oui, toi. Je t’aime bien mais sache que tes protégés vont manger la poussière devant la puissance orange des Écureuils et que tu en entendras parler pendant les deux années à venir. Bien cordialement.

Haha ! Et bien merci les gars pour votre participation ! Je vous souhaite un bon match et que le meilleur gagne. Sur ce, nous vous donnons rendez-vous ce week-end sur le forum Nippon Ganbare pour suivre ce derby, ainsi que les autres rencontres de J.League !

Be Sociable, Share!