Tadjikistan 0-4 Japon : la logique a été respectée

Be Sociable, Share!

Pas de surprise pour le Japon qui s’est imposé au Tadjikistan sur le score sans appel de 4 buts à 0. Une logique respectée malgré des conditions de jeu rendues difficiles par un terrain capricieux.

 

Un match (presque) à sens unique

 

112. C’est le nombre d’équipes séparant le Japon (17ème) et le Tadjikistan (130ème) au classement FIFA. Un fossé monumental visible sur le terrain lors du match aller, remporté par les Samurai Blue 8 buts à 0. C’était donc sans inquiétude particulière que le groupe d’Alberto ZACCHERONI allait entamer sa phase retour des éliminatoires pour la Coupe du Monde 2014. Et pourtant.

Cette équipe du Tadjikistan, personne ne la connaît véritablement. Arrivés par un heureux hasard (forfait de la Syrie) au troisième tour des éliminatoires de la Coupe du Monde 2014, les Tadjiks n’ont toujours pas inscrit le moindre but depuis le début de la campagne. Il ne restait donc que la fierté et la dignité de tout un peuple à défendre ce vendredi 11 Novembre face au Japon.

Et le moins que l’on puisse dire c’est que cette équipe du Tadjikistan a fait preuve de courage. Malgré une première mi-temps rendue difficile par l’état du terrain déplorable, les Tadjiks sont venus donner à deux reprises des sueurs froides aux supporters de l’archipel. Face à l’incapacité de se créer des occasions de buts franches, les joueurs d’Alimjan RAFIKOV s’en sont remis à la bonne vieille solution des frappes lointaines à l’image de Dilshod VASIEV qui trouva le montant droit des buts de KAWASHIMA sur un missile de 25 mètres à la 31ème minute de jeu.

Cette alerte n’allait cependant rien changer côté japonais. Cinq minutes plus tard, KONNO, monté aux avant postes, suit une action avortée de Kengo NAKAMURA et propulse le ballon au fond des filets d’une demi-volée (0-1, 36′). Un (tout) petit ouf de soulagement dans un match où l’issue était scellée d’avance.

En seconde période, Alberto ZACCHERONI a la bonne idée de faire entrer en jeu Ryoichi MAEDA, le buteur le plus régulier de la J.League depuis des années, en lieu et place d’un Mike HAVENAAR peu convaincant. Pendant ce temps, un KAGAWA pratiquement de retour à son meilleur niveau déverse un caviar pour la tête d’OKAZAKI, qui fait le break à l’heure de jeu (0-2, 61′).

Côté tadjik, on paye les efforts importants réalisés en première période et les espaces se font de plus en plus grands. C’est ainsi que Ryoichi MAEDA, bien servi par Kengo NAKAMURA, trouve dans un angle très fermé et au milieu de trois défenseurs, la lucarne gauche des buts de TUYCHEV (0-3, 82′).

Si l’entrée d’INOHA à la place d’UCHIDA fut assez discrète, celle de KIYOTAKE à la place de NAKAMURA a porté ses fruits au bout de quelques minutes (encore une fois). Le jeune et talentueux milieu de terrain du Cerezo Osaka réalise une nouvelle passe décisive pour OKAZAKI qui signe un doublé (0-4, 92′) au terme d’une action collective magnifique.

 

Et maintenant la Corée du Nord

 

Les victoires combinées du Japon et de l’Ouzbékistan (1-0 face à la Corée du Nord, but de Timur KAPADZE), garantissent aux deux équipes de figurer au prochain tour. Dès lors, l’enjeu du match de mardi face aux Nord-Coréens consistera à s’attribuer la première place du groupe C avant la réception de l’équipe ouzbèke à Saitama le 29 Février 2012.

Pour ce faire, Alberto ZACCHERONI peut compter sur un effectif qui semble s’être habitué à l’absence importante de son meneur de jeu (Keisuke HONDA). La Corée du Nord, qui est d’ores et déjà éliminée, aura de son côté pour ambition de sortir la tête haute de la compétition. Une victoire n’est plus impérative, mais une nouvelle série de succès consécutifs ferait dans ce cas le plus grand bien pour une équipe qui a affiché jusqu’ici un niveau de jeu nettement supérieur à ses adversaires.

Les résultats complets de cette journée

A noter la défaite de l’Australie sur le terrain d’Oman, la victoire de la Corée du Sud dans les derniers instants de la partie aux Émirats Arabes Unis, ainsi que l’élimination cruelle de la Chine, réduite à dix et battue par l’Irak sur un but inscrit à la 90ème minute.

 

Tadjikistan 0 – 4 Japon

Émirats Arabes Unis 0 – 2 Corée du Sud (buts de LEE KEUN-HO et PARK CHU YOUNG)

Ouzbékistan 1 – 0 Corée du Nord

Oman 1 – 0 Australie

Irak 1 – 0 Chine (but de YOUNIS MAHMOUD KHALAF)

Koweït 0 – 1 Liban

Bahreïn 1 – 1 Iran

Qatar 4 – 0 Indonésie

Jordanie 2 – 0 Singapourour

Arabie Saoudite 3 – 0 Thaïlande

Le classement complet des groupes

Les déclarations d’après-match

Alberto ZACCHERONI

« Le résultat était la chose la plus importante aujourd’hui. Nous voulions être qualifiés avant la réception de l’Ouzbékistan, c’est chose faite. Notre équipe a marqué en se procurant de nombreuses occasions, nous ne sommes pas une équipe qui va parvenir à tuer le match sur une seule occasion. Les équipes de cette région de l’Asie sont fortes physiquement et l’état du terrain ne nous à pas non plus aidé. C’est très difficile de jouer dans ces conditions mais nous sommes la seule équipe à avoir inscrit 12 buts au Tadjikistan. »

Shinji OKAZAKI

« Shinji (KAGAWA) et Hiroshi (KIYOTAKE) ont créé les occasions, pour ma part tout ce que j’avais à faire c’était de les conclure. L’équipe du Tadjikistan était bien meilleure qu’au match aller donc nous sommes satisfaits de ce résultat. »

Yasuyuki KONNO

« Je suis heureux d’avoir pu contribuer à ce succès en débloquant la situation d’abord par mon interception et ensuite par ma frappe ». 

(source : FIFA.com)

 

Retrouvez le résumé vidéo de la rencontre et bien d’autres images, alertes de news sur les pages Facebook et Twitter officielles de Nippon-Ganbare.

 

 

Be Sociable, Share!