Manchester United : trente minutes pour Shinji Kagawa ! (vidéo)

Be Sociable, Share!

Shinji Kagawa a joué trente minutes en 1/8èmes de finale de Ligue des champions contre Olympiakos (défaite 2-0 à l’extérieur). Son premier match avec Manchester United depuis plus d’un mois… 

Il en a fallu, du temps, pour que Shinji Kagawa rejoue avec Manchester United. Les plus pessimistes d’entre nous pensaient même ne plus le voir de la saison sur un terrain de football. Mis à l’écart par le très critiqué David Moyes depuis la fin janvier et une élimination désastreuse en Coupe face à Sunderland, la star japonaise voyait ses chances de jouer titulaire en Ligue des champions bien plus grandes qu’en Premier League, puisque le nouveau jouet de son « entraîneur », Juan Mata, n’est pas qualifié pour disputer la plus prestigieuse des compétitions qu’il a déjà jouée avec Chelsea, en phase de poules.

Et pourtant… Ce sont cette fois Antonio Valencia et Ashley Young qui sont préférés à Shinji Kagawa dans le onze de départ du « technicien » écossais pour sur les ailes face à l’Olympiakos dans son bouillant stade Karaïskaki.

On se dit alors que l’ancien joueur du Borussia Dortmund, élu second meilleur joueur de la Bundesliga en 2011-2012, recule de plus en plus dans la hiérarchie mancunienne. Sauf que les choses ont une fois de plus tourné en défaveur de l’équipe de David Moyes. Transparent et exsangue dans ce huitième de finale aller, Manchester United s’est très logiquement retrouvé mené 2-0 à l’heure de jeu, forçant le successeur d’Alex Ferguson à abattre ses dernières cartes, dans une tentative désespérée de revenir au score. C’est ainsi que Shinji Kagawa a fait son apparition sur la pelouse en compagnie de Danny Welbeck, pour y disputer pas moins d’une demi-heure !

Si ce coaching n’a pas porté ses fruits au tableau d’affichage,  on peut néanmoins affirmer que ce retour sur un terrain de football se veut une bouffée d’oxygène pour notre samouraï bleu qui essaie vaille que vaille, malgré la précarité de son statut en club, de préparer le mondial correctement. Espérons que cette entrée en jeu en appelle d’autres…

Note : 7/10. Si le joueur n’a pas fait d’exploit individuel au sens propre, il est quand même parvenu à exister au sein d’une formation en plein naufrage collectif. Créateur de décalages dont ses partenaires n’ont pas profité, il s’est montré vif, mobile et tranchant dans ses passes en profondeur. Cela en dépit d’un déchet technique sûrement consécutif à son manque de repères, lui qui n’a plus disputé de rencontre professionnelle depuis un mois. On aura pu constater que son intelligence de jeu est toutefois restée intacte. « Je donne le ballon, je me déplace dans l’intervalle ». Une base du football que ses partenaires semblent avoir presque tous oubliée sous la gérance d’un David Moyes qui ne jure que par un jeu statique, avec un bloc étiré et des lignes écartées au maximum. Souvent, lorsque Shinji Kagawa s’intercalait entre les lignes, plein axe, on préférait encore et encore écarter le jeu et finir par un centre effectué le plus souvent tête baissée. Triste reflet de l’incompatibilité endémique entre Shinji Kagawa et le « système de jeu » mancunien… 

 

Olympiakos – Manchester United : Shinji Kagawa en vidéo

 

Be Sociable, Share!