JO 2012 : Le Japon bat le Maroc et va en quarts de finale

Be Sociable, Share!

Hiroshi Kiyotake

Attendu au tournant face au Maroc, le Japon a assuré son rang de favori à la qualification aux quarts de finale en s’imposant 1-0. Kensuke Nagai, excellent face à l’Espagne, a été l’unique et seul buteur de la rencontre. Takashi Sekizuka l’a fait : le Japon franchit enfin et à nouveau le cap des poules aux Jeux Olympiques.

Le match

Les Japonais ont entamé la rencontre sur un rythme beaucoup moins élevé que face aux Espagnols. On ne sort pas indemne d’une victoire face à l’un des grands favoris du tournoi et cela s’est vu dès les premières minutes de jeu. D’un côté des Marocains qui attaquent cette première mi-temps pied au plancher avec pour ferme intention de marquer le plus rapidement possible. De l’autre, des Japonais qui tentent de gérer les assauts multiples de Barrada et surtout d’un Amrabat intenable. La tempête passée et malgré une belle occasion de Maya Yoshida sur corner juste avant la pause, les deux équipes rentraient au vestiaire sur le score nul et vierge de 0-0.

Que dire de ces 45 premières minutes sinon que, dans l’ensemble, le Maroc se sera montré plus entreprenant que le Japon mais aura manqué de réussite dans la surface de réparation. La faute bien souvent à de mauvais choix et de mauvaises passes dans les derniers mètres.

En seconde période, certainement motivés par la possibilité de remporter la rencontre, les Marocains repartaient de plus belle. Du moins jusqu’à l’heure de jeu et cette baisse de rythme similaire constatée lors du premier match contre le Honduras. Il faut dire que jeûner en cette période des Jeux Olympiques n’arrange pas forcément les choses pour le Maroc d’un point de vue sportif. D’un point de vue spirituel, c’est sûrement autre chose.

Face au système tactique mis en place par Sekizuka et l’expérience d’un Maya Yoshida qui laissait très peu d’espaces aux Marocains pour combiner et tenter la solution individuelle, le Japon tenait bien le choc.

Maya Yoshida

Les vingt dernières minutes verront une domination des Nippons en terme d’occasions de buts avec des tentatives vaines et successives signées Kiyotake, Otsu et Yamaguchi. Ce petit pêché de finition donnera des sueurs froides aux supporters jusqu’à la délivrance de Nagai, qui profitait d’une sortie très hasardeuse (façon Air Tsuzuki pour les connaisseurs du forum) du gardien Amsif.L’attaquant de Nagoya ouvrait la marque d’un lob subtil.

Néanmoins, qu’est ce qu’un match du Japon sans cette occasion donnée à l’adversaire dans les derniers instants de la partie ? Heureusement, Gonda sauva la balle de match face à Labyad puis Yoshida face à El Kaddouri sur une ultime tentative marocaine !

Le Japon s’impose donc 1-0 dans la douleur. Une belle victoire, méritée et qu’il est allé chercher avec le cœur face à une très bonne équipe. De son côté, le Honduras vainqueur de l’Espagne (0-1) attendra les Samurai Blue de pied ferme pour s’emparer de la première place du groupe. Une place qui lui permettrait d’éviter le Brésil en quarts de finale et donc une élimination quasi-certaine.

Bien joué Sekizuka, bien joué Nagai. Mais il faudra transformer l’essai mercredi 1er août contre le Honduras. Le plus dur reste à faire désormais.

Le match Japon – Honduras sera à suivre en direct à partir de 18h sur le forum de Nippon Ganbare !

Kensuke Nagai buteur du jour

Kensuke Nagai buteur du jour

Les joueurs

(par Hakuo)

Une nouvelle fois et malgré quelques errements en tout début et en toute fin de match, la charnière centrale Daisuke Suzuki – Maya Yoshida a convaincu. Bien placés, dynamiques dans leurs interventions, ils permettent au Japon de n’avoir toujours pas encaissé de but dans ce tournoi olympique. Ils ont bien relayé un Shuichi Gonda, qui n’a pas été décisif dans ses interventions, sauf sur une belle frappe d’un joueur marocain en fin de match.

Gotoku Sakai, aligné à droite, aura eu un apport offensif intéressant mais n’aura pas été suffisamment rigoureux défensivement. Il a été bien aidé par un Hiroshi Kiyotake, qui, en plus d’assurer son repli défensif, a progressé dans la qualité de ses actions, sa passe décisive couronnant une hausse de forme significative. Yuhei Tokunaga a une nouvelle fois paru à la peine, aligné sur un côté gauche qu’il ne connaît que peu. Si cela n’a pas de conséquences directes pour le moment, les difficultés qu’il a éprouvé dans les face à face ne sont pas éclipsées par son apport offensif intéressant.

Takahiro Ogihara a dans l’ensemble connu un match difficile, alternant mauvaises relances et temps de retard. Hotaru Yamaguchi n’a pas fait beaucoup mieux mais a été plus propre dans son jeu de passe. Il aurait pu marquer en fin de match.

Keigo Higashi n’aura pas reproduit sa bonne performance du match contre l’Espagne : discret, il n’a pas été suffisamment sollicité par ses coéquipiers pour peser sur le match. Il rappelle sa difficulté à peser lorsque son équipe n’a pas la possession. Yuki Otsu a alterné le bon, avec de bonnes frappes et actions individuelles, et le moins bon, notamment en première période. Devant lui, Kensuke Nagai n’a pas autant pesé que face à l’Espagne mais a su marquer ce but qui qualifie les Japonais en quarts. On s’en contentera.

Le résumé de la rencontre

Les déclarations

Kensuke Nagai (attaquant de Nagoya, buteur face au Maroc)

 “Je suis vraiment soulagé que nous soyons qualifiés pour les quarts de finale. Nous visons la première place du groupe donc nous sommes déjà concentrés sur notre prochain objectif. »

Takashi Sekizuka (entraîneur du Japon)

« Je suis vraiment très heureux de ce résultat. Passer la phase de poule me donne beaucoup de satisfaction. Nous n’avons pas réussi à jouer notre jeu en première mi-temps comme ce fut le cas face à l’Espagne mais nous avons su rester calme et gérer la situation. »

Pim Verbeek (entraîneur du Maroc)

« Je suis fier de mes joueurs. Le Japon a mieux joué que nous en seconde période et c’est logique qu’ils se soient qualifiés pour les quarts de finale. A propos du ramadan ? Noureddine Amrabat (attaquant) n’avait rien mangé ni bu depuis 2h30 du matin, c’est pour cela que je l’ai remplacé (le joueur est sorti à la 73ème minute de jeu). Mais nous ne nous servirons cependant pas de cela comme excuse car mes joueurs ont livré un match complet. Encore une fois je suis fier d’eux. »

Nouveauté Nippon Ganbare : votez pour le meilleur joueur japonais du match !

[poll id= »12″]

Be Sociable, Share!